Monographies

llllllllll

HISTOIRE DE VIE 2 – ISBN/2011

Monographie HISTOIRE de VIE 2

.

Histoire de vie 1 (2006) m’a permis d’évaluer la complémentarité de l’Histoire de vie jumelée à PEINTURE  et INCONSCIENT. Des résultats concluants m’ont amené à poursuivre dans cette voie en réalisant la série Histoire de vie 2 comprenant 17 tondi (de format rond) et sa monographie (livre ou traité sur un sujet précis).

Dans cet ouvrage, je présente mon processus de création, un passage de l’abstraction à la figuration, et je propose ce voyage de l’observation des oeuvres à la découverte de significations.

Vous trouverez plus bas des extraits du livre comprenant 77 pages illustrées de chacun des tondi. Autoédition 2011. 

.

.

.entrevue_suite1[1]
.
HISTOIRE de VIE 2 – Introduction

Dans nos sociétés matérialistes, qui donnent priorité à la manière sur l’esprit, la réalité du Soi n’est pas reconnue. Ce noyau existentiel contient pourtant notre potentiel inné, individuel et authentique, qui peut se réaliser au cours de notre vie.

Dans ma recherche artistique depuis 1982, je cherche à toucher le Soi, ce soleil intérieur, ce noyau existentiel enveloppé de mes histoires de vie. Traversée. Mes tableaux aboutis sont des constats de ma vie intemporelle et psychologique. Elle s’exprime sur la toile et se précise davantage de série en série. Cette trajectoire, de nature autobiographique, a donné naissance à des oeuvres peintes qui sont aussi des histoires de vie. 

Dans cette monographie, je présente une série qui se rapporte à ma vie. Histoire de vie 2 (2007 à 2011) est composée de 17 tableaux de 91cm de diamètre. Ces toiles, montées sur châssis circulaires, portent le nom de tondi (Tondo: Mot italien signifiant « rond ». Pluriel: tondi. Tableau circulaire, fréquent dès la Renaissance). La circonférence du tondo relève du cercle dont « le mouvement circulaire est parfait et immuable; … ce qui l’habilite à symboliser le temps ». Le cercle est aussi un « symbole de protection ». Ces interprétations symboliques du cercle sont remarquables et s’appliquent à la circonférence et aux contenus picturaux de cette série. Les tondi sont aussi comparés à la pupille de l’oeil humain qui observe un cosmos interne et inédit, puis à des coupes d’une même planète, puis à des enveloppes constituant un noyau existentiel parfois négatif. De l’intérieur, les contenus picturaux émanent des profondeurs de l’être où passé, présent et futur se rencontrent dans le noir absolu. Le noir cosmique est une demeure habitée d’une diversité.

Dans cet ouvrage, je présente mon processus de création, un passage de l’abstraction à la figuration, et je vous propose ce voyage de l’observation des oeuvres à la découverte de significations.

Au cours du travail, des auteurs connus et moins connus sont cités afin d’approfondir le sens exploré. Dans ma recherche artistique, la pratique et la théorie se conjuguent dans des relations de complémentarité.

Histoire de vie 2, page 7

.entrevue_suite1[1]
.
HISTOIRE de VIE 2 – Passé voyageur 1

Temps intérieur – Dans le triptyque triangulaire Passé voyageur 1, ancêtres, parenté, présent et futur se rencontrent dans l’espace de manière naturelle. Ces empreintes me concernent. Dans le tondo de droite, l’enfant provenant d’un passé récent demande au présent de réparer l’ancien. Ce retour vers l’arrière pour aller vers l’avant, et vice-versa, fait penser à l’aiguille d’une montre qui avancerait et reculerait de bon gré. La circonférence du cercle dont « le mouvement circulaire est parfait et immuable; sans commencement ni fin, ni variations; ce qui l’habilite à symboliser le temps ». Le mouvement concentrique ou centripète favorise la pénétration dans le temps intérieur de l’oeuvre où diverses époques se côtoient. Temps intérieur et cosmos interne sont liés. Mon processus de création, structuré en trois phase distinctes, me permet d’explorer cet espace-temps individuel et peu connu. Comme une cosmonaute, je découvre, en révélant sur la toile, des empreintes significatives au cours de mon voyage pictural et intériorisé.  

Pupille de l’oeil humain – Dans ma démarche artistique, la perception du monde extérieur est déviée pour valoriser l’émergence d’une certaine intériorité. Dans mes oeuvres, la circonférence et le noir absolu rappellent la pupille de l’oeil humain. Elle offre à voir des empreintes de mon histoire de vie au point de départ insoupçonnées. Ce que nous percevons sur la toile n’appartient pas au monde extérieur. Les contenus picturaux relèvent de l’intériorité de l’être. Le noir cosmique est une demeure située à l’intérieur de moi-même. C’est une demeure habitée.

.

Oeil

La pupille est la zone transparente au centre de l’oeil. Disque noir.

Trou noir ou pupille – Dans Passé voyageur 1, les manques corporels renvoient à des manques de communication entre les êtres. Un manque est comparable à un trou dans la matière. Par extension, le noir absolu de mes oeuvres circulaires peut être vu comme un trou ou comme pupille de l’oeil humain.

Protection – Le cercle est aussi un « symbole de protection ». Sa forme enveloppante, tel un circuit fermé, protège subtilement l’intimité et la nature secrète du monde intérieur révélé.

Histoire de vie 2, page 21

entrevue_suite1[1]

.
HISTOIRE de VIE 2 – Dialogue entre des pôles existentiels complémentaires

Mes oeuvres circulaires sont issues d’un dialogue intérieur entre deux pôles existentiels et complémentaires au sein de ma vie. L’un se rapporte à la conscience et l’autre à l’inconscient.

Prototype

Prototype

Sujet significatif

Sujet significatif

Ce dialogue est basé sur les résonances intérieures : « un mystérieux sentiment de reconnaissance en soi qui s’éveille ». Le dialogue intérieur, entre le moi (conscience) et le tondo (inconscient), est nécessaire pour faire le tri des contenus picturaux les plus significatifs, du début à la fin du processus créateur. Cette recherche artistique, par le biais de la picturalité, dépend du Processus de création, de l’abstraction à la figuration, décrit au début de cet ouvrage.

Dialogue intérieur – Il y a toujours un espace entre ce que je connais de moi et ce que je suis fondamentalement. Pour accéder à mon histoire de vie intériorisée, je me rends disponible pour m’investir dans la perception du prototype que je contemple de toutes parts.

À partir de l’abstraction initiale, une multitude de sujets surgissent et deviennent visibles. Mais un sujet est significatif uniquement lorsqu’il concerne ma vie et mes réalités intérieures (inconscient). En plusieurs étapes, j’observe mon sujet pour m’imprégner des forces et des résonances qu’il possède afin de le recevoir (conscience). Lorsqu’une relation intime s’établit entre le sujet et moi, les contenus picturaux provoquent un sentiment de reconnaissance profondément ressenti. Ces contenus significatifs sont des parties de moi et me parlent. Comparable à un miroir, j’ai souvent l’impression qu’un sujet significatif renvoie une image de ma personne que je ne soupçonnais pas. Ce retentissement éveille ma conscience, car le sujet possède une vie propre, de nature impalpable, au sein de mon existence. Les sujets ressentis comme authentiques sont ainsi sélectionnés et délimités sur les toiles par un passage de l’abstraction à la figuration, de mon cosmos interne à un cosmos externe. De ce processus, une série de sujets, qui vivent en moi, sont observables sur les murs d’une exposition. Ces sujets sont des empreintes ou des fragments de mon histoire de vie personnelle, mais aussi d’une histoire collective qui nous concerne. Ce dévoilement à soi, et de plus aux autres, ouvre sur le sens et sur des voies de symbolisations.

Histoire de vie 2, page 45

  entrevue_suite11(1)

 

llllllllll

HISTOIRE DE VIE 3 – ISBN/2012

Monographie HISTOIRE de VIE 3

.

Histoire de vie 1 (2006) m’a permis d’évaluer la complémentarité de l’Histoire de vie jumelée à PEINTURE et INCONSCIENT. Des résultats concluants m’ont amené à poursuivre dans cette voie en réalisant la série  Histoire de vie 3 comprenant 16 tondi (de format rond) et sa monographie (livre ou traité sur un sujet précis).

Dans cet ouvrage, je présente mon processus de création, un passage de l’abstraction à la figuration, et je propose ce voyage de l’observation des oeuvres à la découverte de significations.

Vous trouverez plus bas des extraits du livre comprenant 97 pages illustrées de chacun des tondi. Autoédition 2012.

.
.
.

entrevue_suite1[1]

.
HISTOIRE de VIE 3 – Introduction 

Notre monde intérieur, un cosmos, est-il « habité par une historicité et un enracinement culturel plus vaste et plus profond que ce que notre mémoire intellectuelle met à notre disposition » ? 

Cette question d’ordre psychologique et existentiel rejoint le fondement de ma recherche artistique qui a pris naissance en 1982.

En m’intériorisant, je respecte mon processus de création qui permet de révéler sur la toile des contenus insoupçonnés. Les sujets de mes oeuvres habitent un espace où passé, présent et futur se côtoient dans la profondeur du noir cosmique. Comme une cosmonaute, je sonde l’espace et découvre des sujets significatifs au cours de mon voyage pictural et intériorisé. 

Dans cette monographie, je présente une série qui se rapporte à ma vie. Dans les profondeurs de mon être, ou des oeuvres abouties, la vie de mes ancêtres se manifeste dans la nuit. Le vécu exprimé sur la toile, de la tribu ancestrale au spationaute contemporain, fait partie de mon histoire authentique et inédite. Le tondo (tondi au pluriel) est significatif. Il symbolise parfois un tombeau, un berceau cosmique et psychologique, un miroir et souvent une cellule cosmique englobant une histoire de vie personnelle et collective.

Histoire de vie 3 (2007 à 2012) est composée de 16 tondi de 91cm de diamètre. En fonction des résonances picturales profondément ressenties, des thèmes significatifs ont émergé. Le diptyque Ancêtres est suivi du polyptyque Cellules cosmiques d’histoires composé de 11 tondi. De cette suite horizontale de 10 mètres, le sous-thème Germes lumineux, Dualité complète la signification symbolique de la ligne blanche dans l’espace et en mutation par la giration des tondi. L’observation de ce triptyque triangulaire a permis de distinguer le Monde de la barrière et le Monde du seuil ; des attitudes différenciées. Les tondi Flamme, Africaine ancestrale et Oeil parachèvent la série. Dans ce dernier, l’oeil conscient et responsable, de la personne endormie, établit un pont entre la matérialité et l’immatérialité de la ligne de vie.

Dans cet ouvrage, je présente mon processus de création, un passage de l’abstraction à la figuration et je vous propose ce voyage de l’observation des oeuvres à la découverte de significations.

Au cours du travail, quelques auteurs sont cités afin d’approfondir le sens exploré. Dans ma recherche artistique, la pratique et la théorie se conjuguent dans des relations de complémentarité.

Histoire de vie 3, page 5

entrevue_suite1[1]

.
HISTOIRE de VIE 3 – Attitudes réceptives

La prise de conscience du miroir cosmique (chemin intérieur et intérieur en interaction et reliés) est tributaire d’une certaine réceptivité.

Dans le tondo 6 (Mystique du Moyen-Âge), le dialogue attentif permet au sujet d’entrevoir le sens profond et mystérieux de la vie. Dans le tondo 2 (Chef d’une tribu ancestrale), la prise de conscience du miroir intérieur/extérieur procure le respect menant à un équilibre. Dans ces deux Cellules cosmiques d’histoires, l’existence est disposée à recevoir la lumière qui permet de voir clair dans la nuit.

Diptyque-CellulesCosmiques_2

Cellules cosmiques d’histoires – Tondo 6 – Mystique du Moyen-Âge et Tondo 2 Chef d’une tribu ancestrale

Histoire de vie 3, page 55

entrevue_suite1[1]

.
HISTOIRE de VIE 3 – Polyptyque: Cellules cosmiques d’histoires – Chef d’une tribu ancestrale (tondo 2)
.
Tondo 2

Histoire de vie 3 – 2007 à 2012 – Chef d’une tribu ancestrale – 91cm – Acrylique sur toile

.

Dans ce tondo, je suis mulâtre et chef d’une tribu ancestrale d’origine africaine. Isolé dans la nuit, je suis assis sur un siège rustique ou un trône agreste. À proximité de la circonférence, ma main est posée convenablement sur mon genou. Mon bras est plié et mon genou surélevé. Aise. Ma coiffe, légère et imposante, est droite. Sa structure rappelle l’embarcation à voiles ou le drapeau, une pièce d’étoffe attachée à un bâton, une branche ou un pieu. Cette parure patrimoniale, emblématique et verticale, incite à me tenir droit. Elle symbolise l’équilibre que je dois trouver en moi dans le but de la transmettre au sein de ma communauté métissée ou noire. Au centre de l’obscurité, une petite ligne blanche et horizontale brille comme une étoile. Sa lumière longitudinale illumine ma pensée et se propage dans mon corps global. L’enceinte de mon trône illuminé et ma coiffe en témoignent. Cette ouverture de lumière linéaire me permet de voir clair, et de prendre conscience de la noirceur qui se trouve à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur de moi. Ce miroir extraordinaire, que je médite en solitaire, renforce mon sentiment d’appartenance à l’univers. Je suis petit, mais ma responsabilité terrestre est vaste. En-dessous de ma main, je protège le visage d’un ancêtre, car il est en lien avec l’ouverture de lumière et la prise de conscience du miroir. Plus haut, le profil de la tête d’un agneau est appuyé sur mon épaule. Ce jeune animal domestique fait partie de ma vie équilibrée et stable. En effet, ma responsabilité terrestre est acceptée et honorée par la lumière émanant du clair de lune que l’on partage. Le ciel est pur et dégagé dans cette nuit circulaire à double faces.

Parle-moi de ta coiffe et de l’équilibre que tu dois trouver en toi. La hauteur, la légèreté et la valeur emblématique de ma coiffe obligent à me tenir droit. Ainsi, mon corps en équilibre est mieux disposé à recevoir la lumière qui me permet de voir clair dans le noir. L’équilibre, que je trouve en moi, est nécessaire pour accomplir ma tâche qui est d’éviter les événements qui pourraient être dommageables. Je suis petit, mais ma responsabilité terrestre est vaste. Dans cette oeuvre, ce que je connais est blanc ; ce que je ne connais pas est noir. L’équilibre se trouve dans la prise de conscience des proportions inégales de ce clair-obscur incontournable.

Quels sont les événements qui pourraient être dommageables pour ta communauté selon toi ? 1. Notre vie est liée à l’eau. Par conséquent, la structure de ma coiffe rappelle l’embarcation à voiles. 2. Notre vie est liée à la terre. Par conséquent, un jeune animal domestique partage ma vie dans la sérénité et le calme. 3. Notre vie est liée au ciel. Par conséquent, une ouverture de lumière dans la nuit me permet de voir clair. Notre bien-être dépend donc de la nature que nous aimons, car nous faisons partie d’elle. Eau, Terre et Ciel sont les trois territoires de notre vie terrestre. La violation de ces territoires indispensables engendrerait un déséquilibre peu naturel. Dans ce tondo, l’équilibre est stable, car la prise de conscience du miroir extérieur/intérieur procure le respect. Tendance: l’équilibre est de nature fragile et provisoire.

Dans ce tondo, l’existence prend conscience des proportions inégales entre le savoir et le non-savoir. La prise de conscience du miroir extérieur/intérieur procure le respect menant à un équilibre fondamental.

Histoire de vie 3, page 23

..
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :